Je cherchais une formation complémentaire...

Pourquoi avez-vous choisi cette formation  ?

Titulaire d'un diplôme de Maîtrise en anglais, mon parcours professionnel m'a conduit vers un tout autre domaine. Je vis à l'étranger depuis des années et j'ai été enseignante de français puis formatrice spécialisée en ateliers d'écriture. L'album de littérature de jeunesse est un des supports indispensables à mon enseignement et je me tourne vers lui de manière instinctive. En parallèle, je suis sollicité par les maisons d'édition et je me lance dans l'écriture pour les enfants. Je m'aperçois qu'il me manque une formation complémentaire. Je souhaitais mieux comprendre comment « fonctionne » cette littérature de jeunesse et ce qu'elle englobe.

Le Master LIJE en littérature de jeunesse s'est imposé comme une évidence. J'ai particulièrement ciblé le parcours Enseignement du Master 2.

Que vous a apporté cette formation ?

J'ai approfondi mes connaissances sur les albums, j'ai découvert le travail autour du documentaire et sa rigueur. Enfin, je me suis lancée dans le roman graphique avec beaucoup d'intérêt ce qui orienta mon mémoire.

La rigueur du travail à fournir et la possibilité de construire un dialogue en ligne aussi bien avec les professeurs qu'avec mes collègues étudiants a convenu parfaitement à mon mode de vie. Je me souviens des nombreux week-ends à composer, à rechercher, à relire les cours ainsi que la rencontre avec de nouveaux auteurs, des collections qui prennent soudain un sens, des ouvrages venant compléter mon répertoire en tant que formatrice et enseignante.

Et après ?

Je me souviens également avoir catégoriquement soutenu qu'une fois la formation terminée, je m'arrêterais là... Je suis actuellement en seconde année de doctorat avec l'Université du Maine car je viens de m'engager à essayer de comprendre quelle est la place du conte merveilleux dans l'enseignement.

Stéphanie Schneider, promotion 2012-2013