Mémoire

Chaque année de master doit être orientée sur un objet de recherche appliquée. Un mémoire de recherche (pour le M1 et pour le M2) doit être réalisé sur un territoire où une politique et des actions sont étudiées au regard soit des politiques territoriales de développement durable, soit des problématiques de transition énergétique et de développement, soit des problématiques de gestion des ressources naturelles et des patrimoines.

Ce mémoire doit être réalisé au moyen d'enquêtes et d’observations de terrain, d'analyses de données et de documents. A ce titre, l'accueil dans une institution dans le cadre d'un stage de quelques mois dans une collectivité territoriale, un service décentralisé de l’Etat, un bureau d’études, une entreprise ou une association facilite l'accès aux informations.

Une convention de stage peut être signée entre l'université et l'institution pour formaliser le stage. En mobilisant les connaissances théoriques, conceptuelles et méthodologiques acquises au travers des cours, le mémoire montre la capacité à mener à terme un projet de recherche, qu’il soit à finalité académique/scientifique ou qu’il soit à finalité opérationnelle/professionnelle.

Pour des personnes travaillant déjà dans le champ du développement durable, de la gestion des territoires et du développement local, il est possible de faire coïncider le sujet de mémoire avec les activités professionnelles, notamment lorsqu’elles sont en lien avec des politiques territoriales, la gestion des ressources naturelles et des patrimoines, la transition énergétique, le développement.

N.B.

Aux cours donnant lieu à évaluation et obtention de crédits (ECTS) s’ajoutent des cours complémentaires optionnels, ne donnant pas lieu à évaluation. Ils sont en accès libre, quelque soit le parcours ou l’année de Master.