Se former à distance au développement durable, à la transition énergétique et socio-écologique, et à la protection des patrimoines naturels et culturels

Cette formation est consacrée aux politiques territoriales de développement durable, de transition énergétique et de patrimonialisation qui font évoluer les champs et les pratiques de l'urbanisme, de l'aménagement et du développement des territoires, de la gestion des ressources naturelles, de l'agriculture et du tourisme, à des vitesses variables selon les territoires, qu’ils soient macro régionaux, nationaux ou locaux, qu’il s’agisse de pays développés ou de pays en développement.

Les cours analysent les enjeux et les politiques de gestion et de conservation des ressources naturelles (eaux, sols, forêts, biodiversité, climat), de transition énergétique, d’aménagement, de reconversion ou de renaturation des territoires, et les processus de patrimonialisation et de gestion des patrimoines. Ils interrogent les modèles de développement socio-économique basés sur l’utilisation massive des énergies fossiles et amènent à envisager des modèles de développement bas carbone.

Ils s’attachent aux politiques d’urbanisme, d’aménagement, de tourisme et d’agriculture durables, ainsi qu’aux politiques d’atténuation du changement climatique et de déploiement des énergies renouvelables. Ils intègrent de nouvelles approches, notamment la géopolitique et l’écologie politique, pour aborder des problématiques relatives aux inégalités environnementales et sociales, à la justice climatique, aux modes de gouvernance des ressources naturelles, au développement, à l’économie circulaire, à l’éco-ingénierie, etc.

Les politiques de durabilité se déclinent différemment sur les territoires. Le master permet de comprendre leurs apports, leurs perspectives et leurs limites. L’enseignement confronte les nouvelles orientations en jeu à leur mise en œuvre concrète, en s’appuyant sur des études de cas dans le contexte français et européen, mais aussi en Afrique, en Amérique du nord et du sud, et en Asie.

Des partenariats avec les Universités de Porto Alegre (Brésil), de Sfax (Tunisie), de Yaoundé 1 (Cameroun), ainsi qu’avec le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières) ont permis d’élargir l’équipe enseignante. Une cinquantaine d’enseignants-chercheurs ont été mobilisés, dont 14 du département de géographie, 3 du département d’histoire, 2 du département de biologie de Le Mans Université.

Objectifs

Outre l'approfondissement des connaissances, l'objectif de la formation est de fournir les éclairages nécessaires aux acteurs professionnels aujourd’hui confrontés à la mise en œuvre de stratégies de développement durable, de transition énergétique et socio-écologique, et de gestion durable des patrimoines.

Compétences  

  • Capacité d’analyse des politiques territoriales et des jeux d’acteurs;
  • Maîtrise des enjeux de la durabilité et de la transition énergétique et socio-écologique;
  • Maîtrise des enjeux de la gestion et de la conservation durable des ressources naturelles et des patrimoines en contexte touristique ;
  • Capacité à être force de propositions innovantes pour améliorer la gestion des ressources naturelles, l’aménagement et le développement des territoires, dans une optique de sobriété énergétique;
  • Capacité à mobiliser un appareil théorique (gouvernance, justice spatiale, inégalités environnementales, patrimonialisation…) en lien avec un objet de recherche;
  • Capacité de conception et de réalisation de cartes thématiques, production et utilisation des SIG;
  • Maîtrise des méthodes de diagnostic et de prospective des territoires, d’enquêtes qualitatives : entretiens, questionnaires, observation participante;
  • Capacité à rédiger un mémoire de recherche.

Partenariats

  • Université de SFAX (Tunisie)
    Problématiques de l’étalement urbain et de la durabilité, dans le cadre d’un partenariat établi entre notre groupe de recherche et celui de l’Université de Sfax (Tunisie), qui a donné lieu à la co-organisation du colloque international à Sfax sur « Les villes au défi du développement durable » et un ouvrage (paru aux PUR en 2010).
  • UFRGS – Université Fédérale du Rio Grande do Sul (Brésil)
  • Yaoundé
  • BRGM  - Bureau de recherches géologiques et minières
    Conception et animation des cours de la formation

En bref

Domaine ministériel : Sciences Humaines et Sociales
Niveau d'étude à la sortie : BAC + 5 / Master 2
Nature du diplôme : Diplôme national
Formation à distance : Oui
Durée de la formation : 2 ans
Regroupements : oui, 1 obligatoire (épreuve terminale), 1 optionnelle (stage méthodologique)
Charge de travail : 680h
Stage : facultatif
Mémoire : oui (M1 et M2)
Langue d’enseignement : français
Nombre de crédits : 120 ECTS
Public admis : Formation initiale, continue ou reprise d'études

 

Votre candidature

Deux phases de sélection

1ère session : juin
2ème session : septembre (dans la limite des places disponibles)