La licence 3 spécialité Chimie reconnue en Suisse

L’Université du Maine, après examen de l’accord-cadre franco-suisse sur la reconnaissance des diplômes et la validation des acquis conclu le 30 avril 1994 entre la Conférence française des Présidents d’Université, d’une part, et la Conférence des Recteurs des Universités Suisses, d’autre part, approuve ledit accord-cadre et souscrit à l’ensemble de ses dispositions.

On peut y lire notamment :

Art. 2:

1) La licence du système français correspond à six semestres d’études universitaires. La maîtrise du système français correspond à la Licence/Lizentiat ou Diplôme/Diplom délivré par les universités suisses après huit semestres d’études au moins.

Partenariat avec l'Université Royale de Phnom Penh (Cambodge)

Historique

L’Université Royale de Phnom Penh, a montré un intérêt pour la mise en place de ce système d’enseignement à distance. Les autorités de l’Université Royale de Phnom Penh ont donné leur accord pour qu’une première expérience soit menée au sein de sa faculté de Chimie avec le déploiement du programme de licence de chimie développé par l’Université du Maine.

L’Agence universitaire de la Francophonie a regroupé, au sein de son programme « TIC et appropriation des savoirs », ses activités en matière de nouvelles technologies éducatives. L’un des objectifs de ce programme est de développer des formations ouvertes et à distance diplômantes, associant Universités du Nord et du Sud.

L’Agence universitaire de la Francophonie, l’Université du Maine et l’Université Royale de Phnom Penh ont donc signé en septembre 2004 une convention tripartite pour déployer ce dispositif de formation ouvert et à distance au Cambodge et proposer aux étudiants francophones de la filière chimie de l’Université Royale de Phnom Penh le cursus de la Licence de Chimie par Enseignement A Distance (LCEAD).

L’Agence universitaire de la Francophonie apporte sa collaboration à l’Université Royale de Phnom Penh dans la préparation des cursus à distance. Elle met à disposition son réseau maillé de Campus numériques francophones (CNF) et de Centres d’accès à l’information (CAI), au travers desquels elle favorise notamment :

  • la promotion de la formation et l’inscription des étudiants,
  • l’accès pour les étudiants de la LCEAD aux équipements informatiques, du CNF de Hanoi, et l’accès à l’Internet.
  • la formation sur « l’usage des fonctionnalités et des services d’Internet » en début de formation et un soutien technique tout au long du cursus.

Le Mans Université met en place les modalités pratiques de l’enseignement à distance : inscriptions des étudiants, mise à disposition de la formation (envoi des supports cédérom, accès à la plate forme de formation, documents pédagogiques), suivi des étudiants, organisation du tutorat.

L’Université Royale de Phnom Penh participe à la promotion de la formation et au recrutement des étudiants. L’Université Royale de Phnom Penh assure la gestion des emplois du temps afin de permettre aux étudiants de la LCEAD de suivre cette formation en parallèle à leur formation cambodgienne dans les meilleures conditions.

Partenariat avec l’Université de Hanoi (Vietnam)

Historique

L’Université des sciences de Hanoï, sous la tutelle de l’université nationale du Vietnam à Hanoï, a montré un intérêt pour la mise en place de ce système d’enseignement à distance. Les autorités de l’Université des sciences de Hanoï ont donné leur accord pour qu’une première expérience soit menée au sein de sa faculté de Chimie avec le déploiement du programme de licence de chimie développé par l’Université du Maine.

L’Agence universitaire de la Francophonie a regroupé, au sein de son programme « TIC et appropriation des savoirs », ses activités en matière de nouvelles technologies éducatives. L’un des objectifs de ce programme est de développer des formations ouvertes et à distance diplômantes, associant Universités du Nord et du Sud.

L’Agence universitaire de la Francophonie, l’Université du Maine et l’Université des sciences de Hanoi ont donc signé en septembre 2003 une convention tripartite pour déployer ce dispositif de formation ouvert et à distance au Vietnam et proposer aux étudiants francophones de la filière chimie de l’Université des sciences de Hanoï le cursus de la Licence de Chimie par Enseignement A Distance (LCEAD).

Pour la première promotion (2003/2004), la LCEAD s’est déroulée :

  • en 1 an pour les étudiants de 4ème année
  • en 2 ans pour les étudiants de 3ème année

A partir de 2004/2005, les étudiants vietnamiens prépareront tous en deux ans pendant leurs troisième et quatrième année d’études en filière universitaire francophone de Chimie.

Toutes les UE donnent lieu à des travaux pratiques. Ils sont réalisés, en présentiel, dans les laboratoires de la faculté de chimie de l’Université des sciences de Hanoï. Sauf pour deux UE qui sont assurées à distance par les enseignants de l’Université du Maine.

Les épreuves orales se déroulent au Vietnam et sont assurées par des enseignants francophones locaux. Il pourra être fait appel à des enseignants des universités du Nord présents à Hanoï au moment des épreuves orales.

Les épreuves écrites se déroulent en même temps en France et au Vietnam ( -1h heure d’été, + 1h heure d’hiver).

 

 

L’Agence universitaire de la Francophonie apporte sa collaboration à l’Université des sciences de Hanoï dans la préparation des cursus à distance. Elle met à disposition son réseau maillé de Campus numériques francophones (CNF) et de Centres d’accès à l’information (CAI), au travers desquels elle favorise notamment :

  • la promotion de la formation et l’inscription des étudiants,
  • l’accès pour les étudiants de la LCEAD aux équipements informatiques, du CNF de Hanoi, et l’accès à l’Internet.
  • la formation sur « l’usage des fonctionnalités et des services d’Internet » en début de formation et un soutien technique tout au long du cursus.
  • l’organisation locale des épreuves écrites.

L’Université du Maine met en place les modalités pratiques de l’enseignement à distance : inscriptions des étudiants, mise à disposition de la formation (envoi des supports cédérom, accès à la plate forme de formation, documents pédagogiques), suivi des étudiants, organisation du tutorat.

L’Université des Sciences de Hanoï participe à la promotion de la formation et au recrutement des étudiants. Elle met à la disposition de la formation les salles et les consommables nécessaire au Travaux pratiques spécifiques à la LCEAD. Elle propose des enseignants francophones chargés d’encadrer les travaux pratiques de la LCEAD. L’Université des sciences de Hanoï assure la gestion des emplois du temps afin de permettre aux étudiants de la LCEAD de suivre cette formation en parallèle à leur formation vietnamienne dans les meilleures conditions.